Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nulla dies sin linea

Recherche

Vivre ou rêver sa vie...

Vous êtes sur un blog d'écriture qui a connu plusieurs mutations. Ce blog suit ma route depuis de nombreuses années désormais, perdant ou gagnant du contenu au gré des vents et de ma météo intérieure.

Cette route me plait, son paysage est plutot sympathique, parfois surprenant, burlesque ou inatendu, mais toujours intéressant, enrichissant à mes yeux.

Mi 2010 la route a biffurqué en angle droit, changeant brusquement d'orientation, de paysage et de destination. Le nouveau décor est si riche que je lui dois toute mon attention. Cela implique moins de temps pour écrire ici, faisant mentir en ligne ma devise "Nulla Dies Sin Linea".

Presque 5 années ont passées. Une pause dans laquelle j'ai vécu tout plein de belles choses qui, si elle m'ont enrichie, m'ont éloignée de l'écriture. Aujourd'hui j'ai d'autres priorités : Ririe (née en 2012), Fifi (né en 2013) et Loulou (né en 2015)... sans oublier leur géniteur "l'homme".
Mais l'envie est toujours là, alors pourquoi ne pas reprendre un peu le voyage ? Je ne promets pas de faire du quotidien, juste d'essayer de reprendre mon carnet de croquis... peut être un peu différemment ?

Cordialement,

CMASC,
aka Sylvia George

Archives

Cmasc, portraits croqués

Photo, peinture ou dessin, les portraits m'intéressent depuis longtemps. 
Que sait-on d'un personnage, face à son image ?
Que disent les lignes ?
Que cachent-elles ?

Je vous propose une expérience : chaque jour, à heure fixe, apparaît un nouvel article, portrait d'une personne réelle ou rêvée.  
Découvrez portraits croqués différement, par les mots plutôt que par les images. Acceptez cette invitation à un voyage dans l'imaginaire. 
Et profitez bien du paysage... 

17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 16:18

Que savez-vous du monde de la navigation de plaisance sur voilier de croisière ?

Peu importe en fait. Quelque soit votre expérience, il y a des choses à découvrir.
Enfin, vous je ne sais pas. 
Pour ma part, j’ai apprit pas mal de trucs au cours de ces deux semaines.

 

Les plus importants :

- Les bateaux des Glénans sont rafistolés avec des bouts de ficelle. Au sens propre du terme.
- Souvent, ils n’ont pas de girouette.

- Si tu veux savoir d’où vient le vent, utilises tes oreilles

- Annie Cordy est en vie. elle a la pêche. Elle fait encore des concerts. 
- Ces concerts sont TOP !

- Y’a un gars qui a écrit une chanson intitulée « j’ai fait l’amour avec la mer ».

- La quille d’un Sunfast37 peut creuser dans la vase d’un port en mortes eaux. Pas de remous, pas de choc, elle glisse comme dans du beurre salé.

- Les filles de Jersey aiment les robes légères et courtes. Même quand il fait 12°. Et qu’il pleut.

- Quand il y a un avis de grand frais, tous les voiliers qui sortent abordent un trait bordeaux en biais sur leur grand voile
- Une vague peut passer par-dessus un bateau pour attaquer une personne et une seule dans le cockpit.

- Si en changeant un génois pour un solent tu te fais envelopper par une déferlante, tu ne risques plus d’être mouillé : ton esprit est d'un coup totalement serein pour travailler.

- Un économe est un outil occasionnellement indispensable au changement de voile avant par gros temps 

 


Par ailleurs, la voile en navigation est un sport qui renseigne sur ses propres limites :
- Gazoil + rhum + houle + spaghetti bolognaise = galette au vent en pleine nuit
- Une chaussure de pont taille 43 = une excellente écope

- Une annexe - bonde = une annexe qui prend l’eau plus rapidement qu’une paire d’écope taille 43 ne peut la vider.

- A la voile, un Janneau Sunfast37 pulse bien.

- Gasoil + eau + SP95 = moteur indisponible pour entrer dans le port de Jersey

- Sans moteur, faire demi tour à 12 miles de Jersey + se retrouver bloqué dans le courant = ça craint

- Quand un bateau Glénans vire, vire avant. Même si toi tu barres un dériveur.

 

Dans cet échantillon de mes vacances s’est glissé la phrase culte de mon bord. A vous de la trouver….

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
tu as oublié les proverbes de base, ou quoi ?Ils enseignent quoi au glénant :

- Qui pisse contre le vent se rince les dents


- Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer


- Horizon pas net, reste a la buvette

Répondre
S

allez, rien que pour te faire plaisir, mes préférés, que je sais vrais pour les avoir tous vécus :
- Quand la mer descend, les rochers montent
- le près, c'est deux fois la distance, quatre fois le temps et dix fois la fatigue
- quand les mouettes ont pieds, il faut virer 
- qui trop écoute la météo finit au bistrot
- qui a le mal de mer commence par avoir peur de mourrir et finit par avoir peur de ne pas mourir


Articles Récents

Problème ancilaire

Si une bonne âme peut me donner la technique pour réduire la taille de la colonne de droite d'un blog overblog à 3 colonnes, j'aprécierais grandement... (contact via le formulaire ou les commentaires aux articles)

sinon...