Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nulla dies sin linea

Recherche

Vivre ou rêver sa vie...

Vous êtes sur un blog d'écriture qui a connu plusieurs mutations. Ce blog suit ma route depuis de nombreuses années désormais, perdant ou gagnant du contenu au gré des vents et de ma météo intérieure.

Cette route me plait, son paysage est plutot sympathique, parfois surprenant, burlesque ou inatendu, mais toujours intéressant, enrichissant à mes yeux.

Mi 2010 la route a biffurqué en angle droit, changeant brusquement d'orientation, de paysage et de destination. Le nouveau décor est si riche que je lui dois toute mon attention. Cela implique moins de temps pour écrire ici, faisant mentir en ligne ma devise "Nulla Dies Sin Linea".

Presque 5 années ont passées. Une pause dans laquelle j'ai vécu tout plein de belles choses qui, si elle m'ont enrichie, m'ont éloignée de l'écriture. Aujourd'hui j'ai d'autres priorités : Ririe (née en 2012), Fifi (né en 2013) et Loulou (né en 2015)... sans oublier leur géniteur "l'homme".
Mais l'envie est toujours là, alors pourquoi ne pas reprendre un peu le voyage ? Je ne promets pas de faire du quotidien, juste d'essayer de reprendre mon carnet de croquis... peut être un peu différemment ?

Cordialement,

CMASC,
aka Sylvia George

Archives

Cmasc, portraits croqués

Photo, peinture ou dessin, les portraits m'intéressent depuis longtemps. 
Que sait-on d'un personnage, face à son image ?
Que disent les lignes ?
Que cachent-elles ?

Je vous propose une expérience : chaque jour, à heure fixe, apparaît un nouvel article, portrait d'une personne réelle ou rêvée.  
Découvrez portraits croqués différement, par les mots plutôt que par les images. Acceptez cette invitation à un voyage dans l'imaginaire. 
Et profitez bien du paysage... 

20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 16:00

Lapin blanc
Stressé
Prends le temps
D’aimer.

 

 

Pour une fois, je suis parfaitement immobile.

Accoudé à la barrière, je regarde les gens marcher. Une veste croisée, un jean moulant ses fines jambes, une jolie fille passe devant moi. Ses longs cheveux bruns flottent en cadence à chacun de ses pas.

 

Pour une fois, je suis en avance. 

Soit, cela a bien roulé. Mais je suis en avance. Mon regard accroche les affiches du cinéma devant lequel je me trouve. Tiens, ils projettent Sherlock Holmes. Je regarde ma nouvelle magnifique montre offerte par mon fils sur ma suggestion. Prochaine séance… dans une heure.

 

Pour une fois, j’attends.

Elle est sensée arriver dans huit minutes. Je lui présente les papiers, lui explique la démarche, emballé c’est pesé, trois quarts d’heure au max. Cela peut le faire. J’avance à la caisse, m’achète une place.

 

Pour une fois, une femme est ponctuelle.

Ma potentielle cliente est blonde, plutôt jolie, un visage expressif et une voix agréable. Nous nous installons à une terrasse d’un café tout proche pour boire un café devant nos papiers.

Plus que jolie, elle dégage un charme fascinant. Son sourire l’illumine totalement. Mais, elle est curieuse. Les questions tombent en cascade. Je réponds de mon mieux, court et clair, comme je sais faire. Elle est bavarde. Non, cela ne me pose pas de problème...

Les aiguilles tournent. Pour une fois que je vais au cinéma, je voudrais bien voir tout le film. Sous le flot de ses doutes, je commence à trépigner intérieurement. Au bout d’un temps infini pendant lequel je note ses « souhaits », elle me libère. Le contrat partira par courrier demain. Son assistante prendra la suite.

 

Je suis déjà debout.

Elle hésite un instant avant de me serrer la main. Son regard est confus. Elle part à pas lents vers la station de métro. Dès qu’elle me tourne le dos, je me précipite au cinéma. Je double adroitement la file d’attente, tends mon ticket à l’ouvreuse, et cours jusqu’à la salle. Le jingle du studio est déjà à l’écran.

 

Pour une fois, je m’assoie pour deux heures de film.

Mais pourquoi n’ai-je pas demandé à la jolie blonde son numéro personnel ?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S


(reflexion) C'est fou comme ce portrait est à la fois ressemblant et dissemblant de son modèle... A la réflexion y'en a un qui risque à tort de le prendre pour lui, si toutefois il passe par
là.


 



Répondre

Articles Récents

Problème ancilaire

Si une bonne âme peut me donner la technique pour réduire la taille de la colonne de droite d'un blog overblog à 3 colonnes, j'aprécierais grandement... (contact via le formulaire ou les commentaires aux articles)

sinon...