Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nulla dies sin linea

Recherche

Vivre ou rêver sa vie...

Vous êtes sur un blog d'écriture qui a connu plusieurs mutations. Ce blog suit ma route depuis de nombreuses années désormais, perdant ou gagnant du contenu au gré des vents et de ma météo intérieure.

Cette route me plait, son paysage est plutot sympathique, parfois surprenant, burlesque ou inatendu, mais toujours intéressant, enrichissant à mes yeux.

Mi 2010 la route a biffurqué en angle droit, changeant brusquement d'orientation, de paysage et de destination. Le nouveau décor est si riche que je lui dois toute mon attention. Cela implique moins de temps pour écrire ici, faisant mentir en ligne ma devise "Nulla Dies Sin Linea".

Presque 5 années ont passées. Une pause dans laquelle j'ai vécu tout plein de belles choses qui, si elle m'ont enrichie, m'ont éloignée de l'écriture. Aujourd'hui j'ai d'autres priorités : Ririe (née en 2012), Fifi (né en 2013) et Loulou (né en 2015)... sans oublier leur géniteur "l'homme".
Mais l'envie est toujours là, alors pourquoi ne pas reprendre un peu le voyage ? Je ne promets pas de faire du quotidien, juste d'essayer de reprendre mon carnet de croquis... peut être un peu différemment ?

Cordialement,

CMASC,
aka Sylvia George

Archives

Cmasc, portraits croqués

Photo, peinture ou dessin, les portraits m'intéressent depuis longtemps. 
Que sait-on d'un personnage, face à son image ?
Que disent les lignes ?
Que cachent-elles ?

Je vous propose une expérience : chaque jour, à heure fixe, apparaît un nouvel article, portrait d'une personne réelle ou rêvée.  
Découvrez portraits croqués différement, par les mots plutôt que par les images. Acceptez cette invitation à un voyage dans l'imaginaire. 
Et profitez bien du paysage... 

31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 16:00

Mountains.jpgBrun, yeux bleu,
peau mate –amérindien–
Rencontre à 13 ans la mère de Diana. Diane naitra 9 mois plus tard.
Appartient à Diana
N’appartient qu’à Diana
L’un de ses parents à battu à mort l’autre avant de se donner lui-même la mort lorsque Greg n’avait que neuf ans En grandissant Gregory fait des étude de littérature, journalisme et théatre. Devient acteur de théatre/cinéma mais stoppe sa carrière à 35 ans en même temps que Diana. Devient romancier sous un nom de plume puis sous son vrai nom.
Personnage secondaire puis principal
 

Gregory se sentit mal une bonne partie de la nuit. Au petit matin, il sortit sur la terrasse, s’asseyant à même le sol face à la plaine. Les papillons dans son ventre s’étaient muées en une barre de fer. remontant ses jambes, Gregory appuya son menton sur ses genoux. Sans le voir, il regardait le jour se lever sur la plaines au milliers d’arbres.
(…)
Lorsque Johanne vint le rejoindre il n’avait pas bouger d’un pouce. La jeune femme lui trouva l’air encore plus fatigué que la veille. Malade. Sa peau mate avait un teint cireux. Ses yeux clairs étaient de billes scintillants au fond de ses orbites. Sans un mot elle s’assit auprès de lui. - « C’est finit »,dit-il sans prendre la peine de la regarder, « je me rends ».

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 16:00
le 13/10
Aujourd'hui mercredi, j'ai eu compo d'español sur un texte que je connaissais déjà.
En effet, je viens de le retrouver dans Gran Via seconde, page 72. Je me souviens que j'avais dû le traduire et que j'avais souffert...


le 22/10
J'ai eu 8,5/20 à la compo d'espagnol. comme quoi, ce n'est pas tout de connaître un texte.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 16:00
- "Pourquoi est ce que tu parles aussi peu, bonhomme ?
- Parce que cela ne sert à rien de parler. les gens ne disent rien d'intéressant quand ils parlent. Le plus souvent." répond le sage de 8 ans
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 16:00

cabane.jpgHomme entre 35 et 40 ans.
Grand, brun, yeux noisettes.
Se demande encore parfois ce qu'il fera lorsqu'il sera grand.
Personnage principal


De tôle et de bois, la cabane a au moins vingt ans. Aujourd’hui, il la repeint pour son beau fils. Toit lie de vin et murs vert bouteille. Le choix des couleurs est important. Tout comme celui du rouleau et des pinceaux. Sylvain pose l’échelle sur le mur. D’un pied il appuie sur le premier pour vérifier qu’elle ne s’enfonce pas trop dans la terre. Puis il se recule pour s’assurer qu’elle est bien placée. Attrapant le sceau de peinture de la main gauche, il monte les barreaux précautionneusement. Accroche le pot au dernier barreau avant de redescendre chercher rouleau et pinceaux.

Sa sœur le regarde depuis la maison. Il porte un bleu de travail et des bottes de caoutchouc. Pour contrer le soleil de ce jour d’été, il porte un chapeau de paille. Chacun de ses geste semble réfléchit, chorégraphié.

D’où vient cette impression de déjà vu ?

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 16:00
Brun, cheveux ras. Yeux clair, bouc.
Chose étonnante, il a quasiment le même regard que Catherine dont il est amoureux.
La trentaine, peu sportif mais plutot bian fait, il utilise son bouc pour masquer la "banalité" de son visage.
Dessinateur, maître du volume et de la lumière, il a des lacunes dans les couleurs. Il sait ce qu'il veut, mais il change souvent de volonté. Il aimerait avoir plus de constance dans sa conscience
Héros, malgré lui.
 


L’ordinateur éteint, je me lève et vient vers elle. Ses yeux clairs se tournent vers moi. Impénétrables.

- « Bonne soirée ?

- Bonne soirée »

Sa bouche. Parfaite. Son sourire.

Je me lance. Me penche vers elle et l’embrasse sur les lèvres. Doucement. Chastement. Comme le mentor que je suis encore.

Me relever. Sortir de la pièce sans me retourner

- « Etienne ! »

Demi tour, repasser le seuil.

Nous nous regardons un long moment.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 16:00

Cheveux poivre et sel, enfin ceux qui restent
yeux noisettes
Belle écriture, talents artistiques prononcés
Une voix grave et musicale rappelant celle du chanteur Tom Novembre.
Un goût prononcé pour les blagues répétitives
Personnalité marquée

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 16:00

Christophe "Chris" Propass
Chatain, yeux clairs
Meilleur ami de Susan
Son principal talent est d'arranger les histoires des autres.
Son principal soucis est qu'il ne se s'occupe pas assez de sa propre Histoire.

Chris est un homme profondément gentil mais son allure musclée tatouée et mal rasée les désserve au premier abord.
Mais est-ce pour se protéger ou pour avoir la paix qu'il se donne cette allure ?

Personnage secondaire


Jane Ellen aime cette pièce. L’intérieur ressemble à son parrain. Le canapé club en cuir bordeaux invite à se poser face à la cheminé ou sont exposés des photos de la famille de Chris. Entre les deux fenêtres, des tableaux représentant des paysages normands.

La bibliothèque monopolise deux murs complets, ses rayonnages surchargés de livres sur les sujets les plus divers. Quelques photos ça et là, dont un portrait d’elle. Elle doit avoir huit, neuf ans. Elle porte une jupe noire qui tombe au sol et une serviette à carreaux nouée sur la tête. Chris l’avait immortalisée sur la terrasse de la maison d’Avignon.

Mais le meuble qu'elle préfère c'est le bureau. Cette table ou Chris passe tant de temps sur son travail. Jane Ellen aime s'y assoir. Elle caresse le bois usé de la table, allume et eteint la lampe. C'est elle qui a offert le porte crayon. Seule fantaisie dans cette pièce masculine il est rouge vif avec des coeurs blanc et violet.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 16:00

Blonde, yeux bleu

Mère de Salomé, "Pomme" et Flore. Mère adoptive de Suzanne "B".

A grandit en France. A épousé Dan et est partie vivre loin de sa famille

Personnage secondaire


Le soleil éclairait le potager d’une lumière tendre et chaude. En contrebas, la rivière coulait dans un paisible bruissement. L’air était tiède. Suzanne se redressa pour regarder le jeune homme qui lui faisait face. Elle passa machinalement une mèche derrière son oreille, laissant un peu de terre se poser sur sa joue.

John sourit. Un sourire d’ange qui masquait sa gêne.

C’était bien cela. Sous son air insouciant et détaché il cachait la peur de ses propres sentiments. Cet homme aimait sa fille. Sincèrement. Bien plus qu’il n’aurait voulu. Suzanne se sentit repartir plus de vingt ans en arrière, lorsque Dan la regardait d’un air timide et gourmant, n’osant s’approcher d’elle.
Les générations passent et se ressemblent plus qu’il n’y paraît.

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 16:00


Elie
Enfant

Brun yeux clairs (bleu-gris) - Plutôt fin et élancé.

Regard perçant, génant les adultes

Elie est le fils de Diana Melson de Bonbourg et Gregory Miller

 

Signification de Elie :

Littéralement, le prénom ancien 'Eliyahu peut être interprété au sens de "Dieu est Yahvé".

Le nom d'Élie est formé par la juxtaposition des deux substantifs hébreux qui désignent Dieu, El et Yah. Ce dernier terme a engendré en français Yahvé et Jéhovah. Élie signifie donc à peu près " Dieu est Dieu " quelle que soit la manière de l'écrire. Élie a toujours été considéré comme un prénom grave qui ne s'attribue pas seulement sous l'effet d'une mode. On le célèbre en mémoire du prophète qui chercha à ramener dans le droit chemin le peuple juif entraîné à l'idolâtrie par le roi Achab.

Personnage central

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 17:30
Création d'une nouvelle rubrique à CMASC : les personnages. Chaque article sera le portrait croqué d'un personnage réel ou issu de mon imagination.
A vous de leur donner les visages que vous souhaitez.
Elie sera le premier, car c'est un des derniers conçus dans la saga d'où il est issu. et puis parce que son histoire est particulière.
Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Problème ancilaire

Si une bonne âme peut me donner la technique pour réduire la taille de la colonne de droite d'un blog overblog à 3 colonnes, j'aprécierais grandement... (contact via le formulaire ou les commentaires aux articles)

sinon...