Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nulla dies sin linea

Recherche

Vivre ou rêver sa vie...

Vous êtes sur un blog d'écriture qui a connu plusieurs mutations. Ce blog suit ma route depuis de nombreuses années désormais, perdant ou gagnant du contenu au gré des vents et de ma météo intérieure.

Cette route me plait, son paysage est plutot sympathique, parfois surprenant, burlesque ou inatendu, mais toujours intéressant, enrichissant à mes yeux.

Mi 2010 la route a biffurqué en angle droit, changeant brusquement d'orientation, de paysage et de destination. Le nouveau décor est si riche que je lui dois toute mon attention. Cela implique moins de temps pour écrire ici, faisant mentir en ligne ma devise "Nulla Dies Sin Linea".

Presque 5 années ont passées. Une pause dans laquelle j'ai vécu tout plein de belles choses qui, si elle m'ont enrichie, m'ont éloignée de l'écriture. Aujourd'hui j'ai d'autres priorités : Ririe (née en 2012), Fifi (né en 2013) et Loulou (né en 2015)... sans oublier leur géniteur "l'homme".
Mais l'envie est toujours là, alors pourquoi ne pas reprendre un peu le voyage ? Je ne promets pas de faire du quotidien, juste d'essayer de reprendre mon carnet de croquis... peut être un peu différemment ?

Cordialement,

CMASC,
aka Sylvia George

Archives

Cmasc, portraits croqués

Photo, peinture ou dessin, les portraits m'intéressent depuis longtemps. 
Que sait-on d'un personnage, face à son image ?
Que disent les lignes ?
Que cachent-elles ?

Je vous propose une expérience : chaque jour, à heure fixe, apparaît un nouvel article, portrait d'une personne réelle ou rêvée.  
Découvrez portraits croqués différement, par les mots plutôt que par les images. Acceptez cette invitation à un voyage dans l'imaginaire. 
Et profitez bien du paysage... 

20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 16:00

Conte de 828 mots à 8 mains et 4 cerveaux

 

- « A quoi bon l’aimer si ce n’est pas réciproque ? » Se disait-il.

Toute sa vie lui avait été dédiée et maintenant tout s’écroulait par terre. Mais, en fait, l’aimait-il encore, Ou n’était-ce qu’une habitude, un "arrangement" psychologique de son inconscient pour ne pas faire face au fait qu’il n’avait jamais aimé personne ? Pour quelles raisons était-il comme cela ? Un choc émotionnel dans sa petite enfance ? Une nounou trop chaleureuse ? Pour le savoir, il alla consulter (après ses amis) des docteurs qui ne purent ni expliquer son cas, ni encore moins le guérir.

- « Mais quel est mon problème ? » Les psy lui expliquaient aussitôt d’où provenait son malaise : « En fait, jeune homme, vous n’avez tout simplement pas confiance en vous. Vous mangez bien le matin ? Aaah, Oui ? Et que pensez-vous de la Yougoslavie ? » De questions bêtes en affirmations idiotes, une psychologue réussit à faire pleurer Sébastien. « Oh, Kay ! » dit-elle « je vois ce qui ne va pas… »

- « Ah oui, ah oui, ah oui, Alors vous allez pouvoir enfin me guérir ! » Demanda Sébastien, plein d’espoir d’un seul coup… « je ne vois qu’une seule chose à faire » dit la psy, « il vous faut partir loin de cet amour impossible, loin de chez elle donc loin de chez vous. Il faut partir en exil. »

(Au fait, il s’agit d’une psychologue : pourquoi pas un psychologue ? C’est vrai quoi : à chaque fois que l’on parle de psychologue on a l’image d’une bonne femme entre deux âges de taille moyenne et un peu grosse qui mâche des Carambar en fumant la pipe… C’est vraiment banal ! Enfin, chacun ses références).

 

La suite demain

Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 16:00


 sleeping manMazatlan railway station (c) Meg Pickard

 

"Il ne faut jamais regarder quelqu'un qui dort. C'est comme
si on ouvrait une lettre qui ne vous est pas adressée."

 

Sacha Guitry (1885 - 1957)

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 16:00

 

"Suciter le désir et provoquer l'opportunité"

 

X.D.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 16:00

forrest.jpg

 

Life is like a box of chocolates : you never know what you gonna get.

 

 


Partager cet article
Repost0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 16:00

Aujourd’hui, tu m’as présenté ta fiancé, la femme que tu désire faire tienne. C’est amusant, elle ressemble à ta mère. Non, pas à moi, à la femme qui t’as mis au monde.

Je réalise que tu as le même âge que moi lorsque je t’ai recueilli. Je n’ai plus le droit de garder la vérité pour moi toute seule.

 

Aujourd’hui, je te dois ton histoire.

 

Fin.

 

PS : toutes les histoires ne sont pas à raconter...

Partager cet article
Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 16:00

 

Quelqu’un t’a dit que tu es un enfant trouvé.
Ce n’est pas vrai.

 

Quelqu’un t’a dit que tu es un enfant volé.
C’est stupide

 

Quelqu’un t’a dit que tu es un enfant non désiré.
C’est totalement faux.

 

Quelqu’un t’a dit que tu étais un enfant abandonné.
Cela, c’est la vérité

 

*
*      *

 

Je t’aime et tu m’aimes. Les liens filiaux ne sont pas ceux du sang : ils sont plus fort, plus résistants.
Tu m’as choisis et je t’ai choisi.

(la suite demain)

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 16:00

Hier tu m’as demandé qui était ton Papa…

Tu commences à te demander pourquoi tu n’as pas mes yeux, pourquoi ton teint est différent, tes cheveux plus fins.

J’ai fait une pirouette pour ne pas répondre à tes questions. Mais bientôt tu seras assez grand pour insister.

 

Insister soit, mais comprendre et accepter ? Tu sais Théo, s’accepter prend énormément de temps, d’énergie. Mais peut-on accepter ce dont on n’est pas responsable, ce dont les conséquences se subissent au quotidien ?

Un jour je te dirais ce que je sais, ce que je sens. Tu m’en voudras, tu crieras.

Tu pleureras, peut être.

Mais, au moins, tu sauras.

(la suite demain)

Partager cet article
Repost0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 16:00

J’ai été au poste de police de la ville, leur ai dit que je t’avais trouvé devant ma porte. Bien sûr, tu n’avais pas de signe distinctif. On t’a emmené à l’hôpital pour t’ausculter. Bien entendu, ils ont vu que tu étais en parfaite santé.


Des recherches sont faites pour retrouver tes parents. En attendant, j’ai demandé à te garder car t’avoir trouvé me donne une responsabilité morale vis à vis de toi. Ils ne retrouveront pas tes parents, ni personne de ta famille. Dans quelques mois je demanderais à t’adopter et tu deviendras légalement Théophile Simon.


(la suite demain)
Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 16:00

Théophile était le poète impeccable. Celui qui faisait l’apothéose de la beauté. Jeune, il déclarait que tout ce qui était utile était laid.

Mon Dieu !

Que tu es beau, mon bébé ! Si jeune et si inutile à tes parents que je te récupère. Tu n’auras jamais mes yeux, et tant mieux. Personne ne pourra t’enlever à toi, pourvu que tu soit assez fort pour t’accepter. Tu as six mois, et un passé lourd en vadrouilles.

Aujourd’hui, il serait peut être temps de te donner une identité.

 

Alors ce sera Théophile.

Tu es d’accord, Bébé ? Théophile Simon.

 

(la suite demain)

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 16:00

sand-musset.jpgJe suis très émue de vous dire que j'ai
bien compris l'autre soir que vous avez
toujours une envie folle de me faire
danser; je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
là une preuve que je puisse être aimée
par vous. Je suis prête à vous montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir aussi
vous dévoiler sans artifice mon âme,
toute nue, venez me faire une visite
nous causerons franchement.

Je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l'affection
la plus profonde, comme la plus étroite
amitié ; en un mot, la meilleure preuve
que vous puissiez rêver puisque votre
âme est libre. Pensez que la solitude où j'ha-
bite est bien longue, bien dure et souvent
difficile. Ainsi en y pensant, j'ai l'âme
grosse. Accourez donc vite et venez me la
faire oublier par l'amour où je veux me
mettre.

George Sand

 

 

Cela vous a plus ? Maintenant relisez une ligne sur deux...

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Problème ancilaire

Si une bonne âme peut me donner la technique pour réduire la taille de la colonne de droite d'un blog overblog à 3 colonnes, j'aprécierais grandement... (contact via le formulaire ou les commentaires aux articles)

sinon...