Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nulla dies sin linea

Recherche

Vivre ou rêver sa vie...

Vous êtes sur un blog d'écriture qui a connu plusieurs mutations. Ce blog suit ma route depuis de nombreuses années désormais, perdant ou gagnant du contenu au gré des vents et de ma météo intérieure.

Cette route me plait, son paysage est plutot sympathique, parfois surprenant, burlesque ou inatendu, mais toujours intéressant, enrichissant à mes yeux.

Mi 2010 la route a biffurqué en angle droit, changeant brusquement d'orientation, de paysage et de destination. Le nouveau décor est si riche que je lui dois toute mon attention. Cela implique moins de temps pour écrire ici, faisant mentir en ligne ma devise "Nulla Dies Sin Linea".

Presque 5 années ont passées. Une pause dans laquelle j'ai vécu tout plein de belles choses qui, si elle m'ont enrichie, m'ont éloignée de l'écriture. Aujourd'hui j'ai d'autres priorités : Ririe (née en 2012), Fifi (né en 2013) et Loulou (né en 2015)... sans oublier leur géniteur "l'homme".
Mais l'envie est toujours là, alors pourquoi ne pas reprendre un peu le voyage ? Je ne promets pas de faire du quotidien, juste d'essayer de reprendre mon carnet de croquis... peut être un peu différemment ?

Cordialement,

CMASC,
aka Sylvia George

Archives

Cmasc, portraits croqués

Photo, peinture ou dessin, les portraits m'intéressent depuis longtemps. 
Que sait-on d'un personnage, face à son image ?
Que disent les lignes ?
Que cachent-elles ?

Je vous propose une expérience : chaque jour, à heure fixe, apparaît un nouvel article, portrait d'une personne réelle ou rêvée.  
Découvrez portraits croqués différement, par les mots plutôt que par les images. Acceptez cette invitation à un voyage dans l'imaginaire. 
Et profitez bien du paysage... 

3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 16:00

 

 

"Le secret pour gagner : une action après l'autre, une balle après l'autre, un match après l'autre, une saison après l'autre."

Luis Fernandez

 

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 16:00

miserables.jpg

 

"Ainsi la paresse est mère. Elle a un fils, le vol, et une fille, la faim."

 

Victor Hugo (1802-1885)
Extrait de Les Misérables

Partager cet article
Repost0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 16:00

 

"Le travail pense, la paresse songe."

 

Jules Renard (1864-1910)
Extrait de son Journal

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 16:00

 

"L'ignorance, la paresse et le vice sont de sûrs garants de la compétence d'un législateur."

 

Jonathan Swift (1667-1745)
Extrait de Les voyages de Gulliver

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 16:00

 

 

"De ce que les hommes médiocres sont souvent travailleurs et les intelligents souvent paresseux, on n'en peut pas conclure que le travail n'est pas pour l'esprit une meilleure discipline que la paresse."

 

 

Marcel Proust (1871-1922)
Extrait de Sur la lecture

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 16:00

 

 

 « Voilà un homme admirable, courageux, qui a toujours eu des couilles au cul... même quand ce n'étaient pas les siennes.»

 

 

Georges Clemenceau, (1841 -1929 ),
à propos du Maréchal Lyautey

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 16:00

 

bisou.jpg

 

A marseille, les jeunes sont fleurteur, et même s'aiment sur le bord de la mer, en maillot de bain. Ils s'aiment ! Sans se soucier des spectateurs qui se rincent l'oeil. N'ont-ils pas raison ?

Dans le train, deux amoureus se sont connus. A Montpellier, ils ne faisaient que de discuter dans le couloir. A Marignane, ils s'embrassèrent longuement sur la bouche. A Marseille, ils allèrent à l'hotel.


... Peut être se sont-ils mariés ensuite ?


P.A.C. - 1958


Partager cet article
Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 16:00

 

"Suciter le désir et provoquer l'opportunité"

 

X.D.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 16:00

forrest.jpg

 

Life is like a box of chocolates : you never know what you gonna get.

 

 


Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 16:00

sand-musset.jpgJe suis très émue de vous dire que j'ai
bien compris l'autre soir que vous avez
toujours une envie folle de me faire
danser; je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
là une preuve que je puisse être aimée
par vous. Je suis prête à vous montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir aussi
vous dévoiler sans artifice mon âme,
toute nue, venez me faire une visite
nous causerons franchement.

Je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l'affection
la plus profonde, comme la plus étroite
amitié ; en un mot, la meilleure preuve
que vous puissiez rêver puisque votre
âme est libre. Pensez que la solitude où j'ha-
bite est bien longue, bien dure et souvent
difficile. Ainsi en y pensant, j'ai l'âme
grosse. Accourez donc vite et venez me la
faire oublier par l'amour où je veux me
mettre.

George Sand

 

 

Cela vous a plus ? Maintenant relisez une ligne sur deux...

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Problème ancilaire

Si une bonne âme peut me donner la technique pour réduire la taille de la colonne de droite d'un blog overblog à 3 colonnes, j'aprécierais grandement... (contact via le formulaire ou les commentaires aux articles)

sinon...