Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nulla dies sin linea

Recherche

Vivre ou rêver sa vie...

Vous êtes sur un blog d'écriture qui a connu plusieurs mutations. Ce blog suit ma route depuis de nombreuses années désormais, perdant ou gagnant du contenu au gré des vents et de ma météo intérieure.

Cette route me plait, son paysage est plutot sympathique, parfois surprenant, burlesque ou inatendu, mais toujours intéressant, enrichissant à mes yeux.

Mi 2010 la route a biffurqué en angle droit, changeant brusquement d'orientation, de paysage et de destination. Le nouveau décor est si riche que je lui dois toute mon attention. Cela implique moins de temps pour écrire ici, faisant mentir en ligne ma devise "Nulla Dies Sin Linea".

Presque 5 années ont passées. Une pause dans laquelle j'ai vécu tout plein de belles choses qui, si elle m'ont enrichie, m'ont éloignée de l'écriture. Aujourd'hui j'ai d'autres priorités : Ririe (née en 2012), Fifi (né en 2013) et Loulou (né en 2015)... sans oublier leur géniteur "l'homme".
Mais l'envie est toujours là, alors pourquoi ne pas reprendre un peu le voyage ? Je ne promets pas de faire du quotidien, juste d'essayer de reprendre mon carnet de croquis... peut être un peu différemment ?

Cordialement,

CMASC,
aka Sylvia George

Archives

Cmasc, portraits croqués

Photo, peinture ou dessin, les portraits m'intéressent depuis longtemps. 
Que sait-on d'un personnage, face à son image ?
Que disent les lignes ?
Que cachent-elles ?

Je vous propose une expérience : chaque jour, à heure fixe, apparaît un nouvel article, portrait d'une personne réelle ou rêvée.  
Découvrez portraits croqués différement, par les mots plutôt que par les images. Acceptez cette invitation à un voyage dans l'imaginaire. 
Et profitez bien du paysage... 

7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 16:00

Decalage

 

 

Dans quel monde vis-je ? C'est la Question que je me pose régulièrement et dont les réponses, car la réponse est multiple, font froid dans le dos. Pour exemple, scène de la vie quotidienne d'une habitante d'Île de France.

 

Extérieur jour :
le décor représente les quais bondés d'une gare de banlieue. Chacun dans sa bulle, lLes franciliens poireautent. Quelques uns lisent le journal gratuit du matin, d'autres tentent de se réveiller la musique à fond dans les oreilles, ou le téléphone intelligent à la main. Rebelles, deux ou trois personnes lisent des romans sans images.

Haut Parleur :
"En raison d'une alerte à la bombe en gare de Trou de Balle, le trafic est totalement interrompu sur la ligne W du Rer. La SNCF vous prie de l'excuser de la gêne occasionnée."

Mouvement de foule, grognement, exaspération. Les Franciliens trépignent, frustrés de ne pouvoir se rendre à leur lieu de travail.

  

 

Drôle de monde que le mien, où l'annonce d'une alerte à la bombe exaspère nettement plus qu'elle n'inquiète.

 

 

Plus inquiétant encore : est-ce que l'exaspération vient de la "gêne occasionnée" ou du ras le bol de la paranoïa associée à la "politique du risque zéro" ? Comme il m'a été fait remarque, les vraies bombes n'ont jamais sucités d'alertes : elles ont explosé. Tout "simplement".

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Coucou,


alors figures-toi qu'en lisant la citation de Woody Allen, je me suis dit qu'elle devait être pour moi. Les choses sont actuellement à la fois plus simples et encore compliquées. Mais je sais que
des jours meilleurs vont arrivés donc....


En tous les cas il semblerait que nous n'ayons pas opté pour les vacances !


En tous les cas, merci beaucoup pour ce "clin d'oeil" d'autant que j'adore les citations.


Bisous et bonne journée



Répondre
S


A pas de quoi...


Au passage, j'en aurais une autre demain qui vient de forrest gump et quime parle plus que jamais...



M


Je trouve effectivement cela inquiétant, mais il est exact que les vrais bombes explosent sans alerte préalable. A cela il faut ajouter qu'avec le nombre de fois où il y a des soucis avec la sncf
(ou d'autres compagnies), tu ne crois plus en grand chose lorsqu'ils t'annoncent quelque chose d'aussi important.


Drôle d'époque, drôle de monde !!!!


Bisous



Répondre
S


Ouais, m'enfin des vacances par dessus cela, et il n'y paraitra plus !


 


PS : la citation de Woody Allen d'hier est pour toi. cadeau, fais en ce que bon te semblera en n'oubliant pas qu'ici les bons mots ont plus d'importance que les idées qu'ils expriment...



Articles Récents

Problème ancilaire

Si une bonne âme peut me donner la technique pour réduire la taille de la colonne de droite d'un blog overblog à 3 colonnes, j'aprécierais grandement... (contact via le formulaire ou les commentaires aux articles)

sinon...